Publié le 15 décembre 2013 | par Comité STAT

Vidéo du comité contre la gestion Lean

8 novembre 2012. Cette manifestation contre le Lean s’est déroulée devant un édifice de l’université McGill à l’occasion d’une formation offerte par la firme Fujitsu. Nous venions de débuter la distribution de la brochure Gestion Lean : l’économie de la santé.

Ce vidéo, auquel nous souhaitions ajouter une trame narrative, celle du quotidien en flux tendu, a mis du temps à naître. Et ce temps n’a rien amélioré sur le terrain. Depuis que nous avons prononcé ces discours il y un an, plusieurs d’entre nous y ont goûté encore, aux réorganisations, au Lean. Les mots que nous avions écrits et prononcés, ainsi que les témoignages reçus, se sont enfoncés toujours plus dans notre chair.

Le Lean, démocratique ? Laissez-nous rire. Car ce que nous sentons à chaque moment est que nous n’avons pas le choix. Les compressions, coupures et réorganisations s’abattent sans que nous n’ayons rien à décider. La place qu’on nous fait à quelques occasions autour d’une table pour améliorer les détails techniques du travail est bien différente de celle qu’on nous réserve dans les conseils d’administration. Là les carriéristes se courtisent et appliquent les ordres du ministère sans sentiment superflu. Là notre parole est encadrée dans quelques minutes par séance et n’est pour ce rassemblement de vainqueurs qu’un mauvais moment à passer avant d’aller de l’avant avec le plan budgétaire. « Vous avez deux minutes » lance la présidente au milieu de ces valets. Et nous nous levons pour nous faire humilier encore.

L’impuissance et la rage nous montent à la gorge.

Nous voyons nos gestionnaires alimenter les divisions, entre jeunes et anciennes, entre individus et professions. Nous voyons nos représentants syndicaux faire la promotion du Lean aux côtés de l’employeur et se lancer avec enthousiasme dans des comités pour réorganiser notre travail qu’ils ne connaissent même pluVidéo STAT site Internets. Un autre spécialiste pour nous dire comment faire, que dans le contexte économique il faut ce qu’il faut, et que notre véritable ennemi, bien sûr, est la résistance au changement. Notre campagne contre le Lean nous a encore permis de constater l’apathie des syndicats face à notre misère. Pendant qu’une poignée de syndicalistes s’opposent ouvertement au Lean, une majorité au local ont graduellement, sans tambour ni trompette, développé un rôle clef dans l’implantation de ce modèle et des divers processus d’«optimisation».

Si notre voix sonne faux dans le concert glorieux de l’optimisation, si elle s’oppose constamment à celle de nos représentants et de nos gestionnaires, nous ne pouvons qu’en être soulagés. Car nous savons ainsi que d’aucune façon nous ne participons à la mise à mort de nos collègues, ou à celle de notre conscience. De là peut-être, du respect qu’ils auront pour nous du fait qu’on reste à leurs côtés, mais aussi grâce aux leçons qu’ils nous enseignent au quotidien. Ce dialogue est pour chacun et chacune d’entre nous l’inspiration qui permet de poursuivre le travail, et d’y croire. Collègues, nous vous offrons humblement ce vidéo et espérons porter avec vous l’amélioration de notre sort.

Le Comité STAT

Commentaires

commentaires

Tags: , , , , ,

A propos de l'auteur


Laisser un commentaire

Retour en haut ↑