Publié le 17 octobre 2012 | par Comité STAT

Manifestation contre le Lean le 8 novembre

MANIFESTATION CONTRE LE LEAN EN SANTÉ
JEUDI LE 8 NOVEMBRE 16H
688, RUE SHERBROOKE OUEST (devant l’université McGill , aux stations de métro Peel ou McGill)

https://www.facebook.com/events/456425704396691/

*English follows*

On le sait bien. Travailler dans le milieu de la santé, c’est dur. Mais voilà que le gouvernement en rajoute: il met en place le modèle Toyota – ou Lean – dans plusieurs CSSS de la province. Là où ce n’est pas lui qui l’implante, les gestionnaires sous pression s’en chargent, eux qui doivent éviter à tout prix le déficit. Le 8 novembre se tiendra une journée de formation sur le Lean à l’université McGill. Des gestionnaires et des professionnels de la santé, éblouis par l’idée comme quoi le Lean serait la panacée du travail, ont déboursé 700$ pour profiter de l’enseignement d’un directeur de la firme privée Fujitsu. Et nous serons là pour opposer aux louanges économiques du Lean notre expérience de ses véritables impacts sur nous et les patients.

Le Lean machinedéshumanise notre travail plus que jamais. On a l’impression d’être à l’usine. Les chicanes se multiplient entre les quarts et métiers, on a de moins en moins de temps pour nos patients, on subit de la pression pour accélérer la cadence et surveiller nos collègues, on court sans cesse pour du matériel. Comble de l’ironie, les promoteurs du toyotisme essaient de nous faire croire que tout ce remue-ménage est pour améliorer les services aux patients et que même nos conditions y gagneront. Or, le Lean n’a d’intérêt que dans une optique de rationalisation à l’extrême des services. Faire 30% plus d’activités avec le même personnel, c’est le but dixit l’ex-ministre Bolduc. L’économie qu’on se propose de faire n’est autre que celle de notre propre santé.

Ces modèles d’organisation sont instaurés de manière subtile, très souvent avec l’aide de collègues de bonne volonté. Pas étonnant puisqu’aucune information ne circule aux sujet des réorganisations, ni à propos des modèles qui les inspirent. Par désillusion et parce que nous sommes de plus en plus fatigués, on finit par accepter la situation, écrasés tous et toutes par ce rouleau compresseur qu’on nous présente comme le progrès en marche.

En France, la critique se fait insistante contre le modèle Lean alors qu’au Québec, Angelo Soares, professeur et sociologue, a lancé un cri d’alarme contre ce type de gestion après avoir constaté la détresse d’employés vivant une réorganisation Toyota. Sans compter la souffrance des salariés du Japon, pays d’où est originaire le toyotisme, qui meurent d’épuisement par milliers chaque année.

C’est pour redonner une voix aux travailleurs et travailleuses qui subissent réellement ces transformations que le comité STAT a décidé de publier un modeste guide d’autodéfense contre la gestion Lean. Notre but est de susciter le débat, certes, mais notre but ultime, lui, est de redonner un souffle à la lutte dans les milieux du travail. C’est pourquoi nous serons là le 8 novembre, devant l’université McGill, pour rendre visible notre réalité face au discours du gouvernement, des gestionnaires, des firmes privées et des médias qui entretiennent ce faux consensus doré autour du Lean. Nous serons là pour marquer le début de notre campagne contre le Lean, une campagne dont le succès, chers collègues, dépend de votre volonté de la faire vôtre.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

DEMONSTRATION AGAINST LEAN IN HEALTHCARE
THURSDAY NOVEMBER 8TH, 4PM
688 SHERBROOKE WEST (in front of McGill University, through the Peel or McGill metro stations)

https://www.facebook.com/events/456425704396691/

We know it well. Working in the healthcare industry is hard. But the government is adding more hardship: it’s putting in place the Toyota – or Lean – model in several CSSS of the province. In places where the government doesn’t implement it, it’s the under-pressure managers that take care of it since they’re forced to avoid deficits at all costs. On November 8th, there will be a day of training on the Lean model at McGill University. Managers and healthcare professionals, amazed at the idea that Lean is a panacea , paid 700$ each to take advantage of the teaching of a director from the private firm Fujistu. We will be there to counter the economical praises of Lean with our experience of its real impact on us and on the patients.cure

The Lean model dehumanizes our work more than ever. We feel like we’re in a factory. Fights are increasing between the shifts and the trades, we have less and less time for our patients, we’re under pressure to increase the pace and watch over our colleagues, we’re always out of supplies. Ironically, they’re trying to make us believe that all these changes are put in place to improve services to patients and that even our work conditions will get better because of them. In reality, Lean has only one purpose: extreme rationalization of services. Do 30% more work with the same staffing is the goal stated by the former minister Bolduc. The savings that are proposed will be done at the price of our health.

These organisational models are implemented in a subtle way, often times with the help of good-willed colleagues. It is therefore not surprising that no information is made available about the reorganizations or about the models that inspire them. Because we’re disillusioned and evermore tired, we end up accepting the situation, all of us crushed by this bulldozer that is presented as progress.

In France, the criticism was strong against the Lean model but in Quebec, Angelo Soares, professor and sociologist, sounded the alarm against this type of management techniques after observing the distress experienced by employees working under a Toyota reorganisation. Not to mention the suffering of the workers of Japan, where this management originated, that die of exhaustion by thousands every year.

The STAT committee is publishing this modest guide of self-defence against Lean management in order to give back a voice to the workers that are subjected to these transformations. Our goals include fostering debate but our main objective is to give back strength to workplace struggles. This is why we will be in front of McGill University on November 8th to oppose our reality to the discourse coming from the government, the managers, the private firms and the media that maintain this sugar coated view of the Lean model. We will be there to start our campaign against Lean, a campaign whose success depends, dear colleagues, on your will to make it yours.

Commentaires

commentaires

Tags: , , , ,

A propos de l'auteur


Laisser un commentaire

Retour en haut ↑