Publié le 23 septembre 2012 | par Comité STAT

2010: TOYOTA CITY

Note: malheureusement ce documentaire n’est plus disponible gratuitement en ligne.

Symbole international de productivité, Toyota a durement subi la crise économique et le rappel des pièces défectueuses. Et depuis, certains commencent à critiquer ses méthodes. Voilà un documentaire -très joli à regarder- construit autour du témoignage d’individus salariés ou ex-salariés de Toyota et vivant à Toyota City.

«Les Morimoto ressemblent à la famille idéale que Toyota montre en exemple dans le monde entier. Ils roulent en Toyota, lisent des livres sur Toyota, font du sport sur les terrains de la firme et envoient leur fils à la crèche Toyota.»

 

Autour du géant automobile s’étend une cité qui vit au rythme des usines (Toyota en compte sept). Les appartements, les terrains de sport et les garderies appartiennent à Toyota. Les heures d’ouverture des commerces sont adaptées aux horaire des employés. Coupés du monde, les habitants de cette ville ne vivent que par et pour Toyota. Il en résulte que l’entreprise exerce un contrôle excessif sur la vie de ses employés. Craignant des conséquences économiques, peu de salariés ont osé parler de leur situation dans ce documentaire. Les usines, elles, sont hors d’atteinte des caméras.

«Toyota contrôle notre vie quotidienne. On nous explique comment nous conduire dans la vie, comment faire du sport, on nous traite comme des enfants. Mais on dépend tellement de Toyota que personne n’ose en dire du mal.» un jeune cadre.

«Pour moi Toyota, c’est comme la Corée du Nord, un pays sans liberté ni démocratie. La compagnie menace de licenciement ceux qui sympathisent avec moi. Ils ont même interdit aux autres salariés d’assister à mon mariage.» Tadao Wakatsuki, à l’origine d’un syndicat indépendant chez Toyota.

La réalité des salariés dans ce film colle avec la réalité des travailleurs dans l’ensemble du pays: de longues heures, temps supplémentaire selon les désirs de l’entreprise, stress, suicides. Depuis la crise, des travailleurs ont été licenciés par milliers, alors que l’un des piliers du toyotisme était l’emploi à vie. Le système Toyota vacille.

Commentaires

commentaires

Tags: , ,

A propos de l'auteur


Laisser un commentaire

Retour en haut ↑