Publié le 8 juillet 2012 | par Comité STAT

Appel aux témoignages | Lean, Toyota et réorganisations

Le comité STAT est à la recherche de travailleurs et de travailleuses de la santé qui ont vécu des réorganisations au travail et qui sont prêts à en partager le récit. Qu’il s’agisse de l’implantation d’un nouveau modèle d’organisation du travail, comme Toyota ou Lean, de changements drastiques dans la gestion ou encore de formations Kaizen, nous aimerions connaître vos expériences et les faire circuler dans le but de briser l’isolement qui existe entre les milieux de soins, d’informer ceux et celles qui vivront bientôt l’implantation du modèle Lean et de voir émerger une critique des travailleurs sur la question.

Alors que le Lean est érigé en véritable culte de la rentabilité par les employeurs du monde entier et qu’on l’implante à toute vitesse dans l’industrie et les services, la critique des travailleurs, elle, commence à peine à poindre, surtout en Europe où ce modèle a été implanté bien avant ici. Pourtant cette critique a de quoi nous inquiéter. La revue française Santé et Travail publiait récemment un dossier spécial sur Les fausses promesses de la méthode Toyota. À Nanterre, un tribunal a reconnu comme légitime la décision du comité d’hygiène et de sécurité au travail d’une compagnie de faire appel à une expertise indépendante pour évaluer les impacts d’un projet Lean car, malgré ce que soutenait l’employeur, les conditions de travail seraient chambardées. Angelo Soares, sociologue du travail et professeur à l’UQAM, a jugé catastrophique, avec enquête sur le terrain à l’appui, une réorganisation Toyota dans un CSSS montréalais en 2003. Alors la question se pose : que deviennent nos conditions et notre santé après l’implantation du modèle Toyota? Et quel sont ses impacts sur les soins aux patients?

Les réorganisations ont toutes le même leitmotiv : faire plus avec moins. Le ministre Bolduc ne s’en cache aucunement et, parlant du Lean, il affirme : « Ça veut dire qu’avec le même personnel, on fait 30 % plus d’activités. On élimine les délais. C’est un gros élément. Il y a toujours une économie. Le projet se paye en trois à six mois. Après ça, c’est de l’argent récurrent. » Ici, au Québec, les réorganisations basées sur le Lean ou Toyota, se répandent depuis quelques années, des cuisines aux unités de soins, dans les hôpitaux et dans les centres d’hébergement. Avoir un portrait global de l’implantation du Lean demeure toutefois difficile, entre autres parce qu’il porte plusieurs noms différents – Kaisen, modèle Toyota, Lean Healthcare, Six Sigma. Et souvent, pour rendre les choses encore plus difficiles, les gestionnaires s’inspirent des principes du Lean pour changer l’organisation du travail sans même utiliser le mot Lean ou Toyota.

Une fois une réorganisation entamée, l’augmentation de la charge de travail, la rapidité des changements, l’apparition ou l’exacerbation de tensions entre métiers, mais aussi le sentiment d’être le bougon de service quand on tente de dénoncer tel ou tel changement, rendent cette période de bouleversements très éprouvante. Bref, nos milieux changent à toute vitesse et ce n’est pas facile. Nous sommes isolés et, ne sachant pas ce qui se passe dans les autres établissements et même dans les autres unités, la contestation semble impossible et la critique vouée au cul-de-sac. Les syndicats en sont encore à se questionner sur le bien-fondé du Lean que déjà le modèle est implanté, et ce, sans que les travailleuses et les travailleurs aient eu un espace pour en débattre.

Nous, membres de STAT, voulons changer la donne, briser cet isolement en faisant circuler entre les travailleurs de la santé des histoires de réorganisation et de leurs effets. C’est pourquoi nous lançons cet appel, pour recueillir des témoignages, anonymes ou non, de travailleurs qui ont vécu des réorganisations. Tout nous intéresse. Par exemple, quelle était l’ambiance au travail, y a-t-il eu des chicanes, des coupures de poste, comment s’est comporté le syndicat, est-ce certains d’entre vous ont tenté de contester les changements et si oui, comment? Nous publierons ces témoignages sur notre blog. Nous vous avertirons si nous désirons les utiliser sur un autre support – publication, affiche, vidéo. Lorsque vous nous écrivez, indiquez-nous s’il s’agit d’un témoignage anonyme ou non.

Merci de faire circuler parmi vos collègues et connaissances!

Le Comité STAT

Commentaires

commentaires

Tags: , ,

A propos de l'auteur


Laisser un commentaire

Retour en haut ↑